Du bon usage de l'ennui...

Publié le par Princesse Leïa


En ce moment faut dire ce qui est, crise oblige on se fait chier comme des rats morts. Bien sur, il y a les dizaines de CV et de coups de fils à passer à peine un oeil ouvert le matin. Et puis aussi, il y a le blues post retour qui nous guette habituellement et vient en mettre une couche par dessus.
Nous sommes globes trotteuses à l'extrême. On pourrait se contenter d'acheter de l'artisanat Thaïlandais par exemple. Ben non! nous on est allé en pirogue dormir avec la tribu et manger des sauterelles grillées. Cela peut vite engendrer de se sentir déconnectées de la réalité et le retour en France est souvent rude.
Passé l'émerveillement de voir de l'eau chaude couler de nos robinets, de notre nourriture occidentale et de quelques nuits sur un vrai matelas confortable, la vie réelle nous parait alors bien fade. Surtout après un retour d'un pays comme l'Inde ou la vie et la mort sont étrangement liées et nous ont retourné le cerveau.

Prendre chaque journée comme un défi à relever me manque. Que va-til se passer? Comment aller d'un point A au point B? logées en suspension dans un train, en vélo pousse, en cyclo pousse, en charette, dans un bus défoncé sans porte ni fenêtres? Allons nous trouver un logement? où? dans un désert? une famille? une guest house?

Souvent quand je ferme les yeux (ou que je vois les petites taches blanches sur le front de ma femme brulé par le désert de sel Bolivien) je vois des saris multicolores, des femmes battant le linges au bord du Gange,  une lagune multicolore...

Et je me dis que s'il continu de ne rien se passer en ce moment...
Soudain ma femme soupire de découragement devant son ordinateur et me regarde : "Chérie, quand est ce qu'on repart?"


laguna colorada, Bolivie près de la frontière Chilienne






Publié dans EnviE D'aiLLeuRs

Commenter cet article

melleC 20/02/2009 19:37

oua tro belle la photo j'adore

Flouch 18/02/2009 10:20

Honnetement je vous comprend! Je ne pense qu'à voyager en ce moment - mais bon, moi je suis un peu bourg', il me faut un hotel avec un vrai lit et plein de bouffe, je suis pas roots pour un sou!Des pensées, j'espère que le blues ne vous attaque pas trop...